Souvenir Elie Ilpide à Chamborigaud

Dimanche 12 juin 2011

Les Cévennes possèdent un patrimoine d'exception, composé de milliers d'espèces végétales et animales, de paysages très variés, et de vestiges architecturaux de l'Antiquité et du Moyen Age. Un tourisme de haute qualité s'est développé dans les Cévennes, ce qui permet aux cyclotouristes de touver son bonheur

Chamborigaud, petit village des Hautes Cévennes, niché au pied du Mont Lozère dans la verdoyante vallée du Luech, surplombé par l'un des plus célèbres viaducs de la ligne ferroviaire des Cévennes nous accueillait cette année avec une excellente météo, pour la 15ème Elie Ilpide. Randonnée très montagneuse s’adressant à des sportifs bien entrainés.


   
 
 

 

Compte-tenu de ce weekend de pentecôte, seulement quarante quatre cyclos se sont déplacés dont quatre du club (Lionel, Marc, Roland et Jean Claude).

Choisissant le circuit de 120Km, le départ s’effectue en suivant la vallée de la Luech pour rejoindre Peyremale, puis Bessèges où après avoir traversé la Cèze, nous grimpons la côte de long, puis le col de la Matte ; nous suivons cette route d’Ardèche bordée de pins maritimes, puis bifurquons avant Les Vans vers Malbosc pour gravir le col du Peras après avoir traversé Bonnevaux,
   
 

Village du Gard qui s'étale au soleil, sur les flancs sud-est de la Cham de Bonnevaux, montagne qui culmine à 933 mètres et qui lui fait un abri de plus de 200 mètres de haut. Nous rejoignons ensuite Aujac.

   
 

 

Récupérant la route Bessèges-Villefort, nous tournons à Pont de Brésis, pour emprunter la route qui traverse la forêt domaniale du mas de l’Ayre, et atteignons son col après avoir rejoint la route Les Vans-Villefort. Après un bon ravitaillement, nous effectuons rapidement la descente vers Villefort en Lozère, pour attaquer la dernière difficulté du circuit : la route du Mas de la Barque.

   
 

Les 13 Km de montée à environ 7% s’effectuent en plein soleil et à allure modérée. Nous atteignons enfin le col du pré de la Dame à 1450m où nous soufflons un peu.

   
 

 

La descente  vers Génolhac se fait rapidement en admirant toutefois le paysage somptueux qui s’offre à nous. Un peu fatigués mais contents nous avons au compteur à l’arrivée à Chamborigaud, parcourus 118 Km et 2258 mètres de dénivelé.