Semaine fédérale internationale de cyclotourisme

Flers 2011

5453 km de parcours balisés En sept jours (de dimanche à samedi) pas moins de 39 parcours routiers et 29 parcours VTT ont été préparés et fléchés par            «  l’équipe circuits », de trois à sept chaque jour sur le bitume et de trois à cinq pour les chemins. Le record était atteint le mardi avec huit boucles, de 31 à 168 km, sur le thème « Châteaux et Haras », soit 755 km. Sur la semaine, la totalité des parcours routiers représentait 4 056 km auxquels il convient d’ajouter 1397 km dédiés au VTT: l’embarras du choix en quelque sorte. C’est la première fois que la semaine fédérale de cyclotourisme a lieu dans région Basse-Normandie, et c’est l’ensemble des 74 clubs sur les 3 départements (le Calvados, l’Orne et la Manche) qui nous ont  accueillis.

 

 

 Sur le site de la permanence l'impressionnant parc à vélo, des fanions de  couleurs permettaient de retrouver son vélo rapidement, l'organisation fut exemplaire, que nous pourrions mettre à profit .  

 Lieu de rendez-vous et de départ chaque matin  
   
 
 Voici l'équipe Saint Hilairoise 2011 qui  représente le club à cette manifestion internationale qui se déroulait cette année en basse Normandie.
   
 Tous les joyaux culturels, touristiques et historiques que recellent la Basse Normandie nous seront proposés, les plages du débarquement  de 1944. La bataille de Normandie est l'une des grandes batailles de la Seconde Guerre mondiale sur le théâtre européen. Elle se déroule entre juin et août 1944 en Normandie, et permet aux forces alliées d’ouvrir un nouveau front en Europe, face aux troupes allemandes.  
   
 
 Elle débute le 6 juin 1944 — appelé Jour J ou opération Overlord — par le débarquement et le parachutage des premières troupes alliées sur et aux abords des plages de l'ouest du Calvados et de l'est du Cotentin pour finir entre le 19 (premières unités alliées traversant la Seine) et le 21 août (fermeture de la poche de Falaise), ouvrant la voie à la Libération de Paris le 25 août.
   
 

Le Mont-Saint-Michel est  située dans le département de la Manche et la région Basse-Normandie qui tire son nom d’un îlot rocheux consacré à saint Michel où s’élève aujourd’hui l’abbaye du Mont-Saint-Michel. L’architecture du Mont-Saint-Michel et sa baie en font le site touristique le plus fréquenté de Normandie et le deuxième de France (après l'Île-de-France) avec plus de 3 000 000 visiteurs  Une statue de saint Michel placée au sommet de l’église abbatiale culmine à 170 mètres au-dessus du rivage. Élément majeur, l'abbaye et ses dépendances sont classés au titre des monuments historiques par la liste de 1862 (60 autres constructions étant protégées par la suite) ; la commune et la baie figurant depuis 1979 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO où est venu se joindre les Grands Causses et les Cévennes en 2011

 

 

   
 
 L’histoire du Calvados et de la Manche est largement liée à la mer, ouvertures sur le monde : invasions, conquêtes, découvertes L’Orne est quant à lui, un département carrefour qui accueille depuis toujours voyageurs et visiteurs dans un décor de verdure où histoire et gastronomie sont indissociables!
C’est aussi un territoire de rendez-vous ! Avec l’Histoire, celles de Guillaume le Conquérant et du Débarquement, avec la géographie : la Suisse Normande, la presqu’île du Cotentin, la Côte fleurie… Avec les sports hippiques, la voile, la pêche... Et bien sûr avec la gastronomie : la pomme ou le fromage. 
   

Parc des forges de Varennes

Ensemble complet de l'ancienne métallurgie au bois du XVIème Siècle (haut fourneau, forges wallones, ruines de la fenderie unique en Europe, chapelle du XVIe s.)......

 
   
 
 .....Le minerai de fer est exploité depuis le Moyen Age. Venez découvrir dans les forges de varennes une ancienne sidérurgie de la région.
Vous verrez d’abord le haut fourneau, dans lequel le minerai était réduit et passait de l’état de fer à l’état de fonte. Ceci permettait ensuite d’effectuer des moulages d’objets, tels que les marmites et autres.
Vous verrez ensuite les forges d’affinerie, où la fonte est transformée en fer par un système de décarburation.
   
 Il y a également une halle à fer, c’est un local dans lequel étaient stocké des barres de fer, et des bois de charpente nécessaires aux réparations.
La chapelle des forgerons que vous verrez, est unique en Normandie. Elle contient deux statues en pierre représentant Saint Eloi, et Saint Anne.
Enfin, vous verrez l’ancien moulin à blé, qui fournissait le village en farine.
 
   
 
 En 1010, Guillaume de Bellême fait construire à la cime du rocher un premier château en bois, le château, formé de « quatre grosses tours avec des fossés profonds taillés dans le roc », dont la « principale issue était au midi ; deux portes en fer et une claie en fermaient l'entrée ».
   
 Domfront, petite cité médiévale, bénéficie d'un site naturel privilégié et offre un panorama exceptionnel sur un large horizon bocager. Faisant partie des "plus beaux détours de France", Domfront invite le visiteur à la flânerie. A noter également la grande qualité de sa floraison, tout au long de l'année, qui lui vaut d'être récompensée par 3 fleurs. Son passé historique est riche.  
   
 
 Au coeur du bocage traditionnel ornais, à 75 km à l’est du Mont St Michel, Domfront, place forte de la Normandie ducale culmine à 70 mètres au-dessus de la cluse de la Varenne. Du parc du château, riche d’histoire, un bel et vaste panorama s’offre au visiteur, encore plus exceptionnel fin avril lors de la floraison des poiriers centenaires.
   
S'élancer chaque matin, chacun à son rythme, en prenant le temps de déguster les paysages et les produits du terroir normand le plaisir de pédaler ensemble chaque jour sur les routes des 3 départements bas-normands, explorez la région de long en large, de manière active ! La diversité des paysages en Normandie nous garantit de beaux moments en perspective !  
   
 
 Le Haras du Pin est un dépôt d’étalon relevant du ministère de l’agriculture, il a été construit entre 1715 et 1730, sur ordre de Louis XIV. Il accueille une école professionnelle, un hippodrome, et des concours équestres. Vous pouvez visiter les écuries et voir les 40 chevaux de 10 races différentes et découvrir dans le parcours découverte de l’écurie n°1 l’histoire du Haras et le monde du cheval. Vous pourrez également suivre une visite guidée du château. De juin à septembre les jeudis du Pin, et les mardis en Juillet et août, proposent une présentation d’étalon et d’attelage en musique. En juillet et en août, des visites thématiques vous permettront de découvrir la sellerie, les paddocks avec les chevaux, la maréchalerie ou le centre de formation des Haras. Consultez le site Internet pour connaître les dates et les horaires de ces visites.
   

Bagnoles de l'Orne

Le 19ème siècle vit l'émergence en France d'un nouveau besoin de lieux de loisirs et de détente qui soient aussi le théâtre de la représentation d'un nouvel art de vivre alliant la nature, la convivialité, le bien-être et la distraction.

 
   
 
 Bagnoles de l'Orne nous restitue, aujourd'hui, toute l'authenticité Belle Époque dans ce cadre unique du tourisme de qualité, érigé en art de vivre au début du 20ème siècle.
   
 Dans un endroit choisi pour sa quiétude et son environnement naturel, avec une source thermale connue pour les qualités curatives de ses eaux, un Grand Hôtel pour le confort de la famille et des invités de marque, un Casino pour y donner des soirées de fête, le tout relié par un parc traversé par une rivière et un plan d'eau ; ainsi furent créées les Villes d'Eaux et le tourisme thermal moderne.
 
   
 
 Remontons le temps et partons à la découverte de l’architecture du début du 20ème siècle dans les rues du quartier Belle Époque de Bagnoles de l’Orne.
Nous découvrons le charme des superbes maisons de cette station thermale, les caractéristiques de ces imposantes demeures construites entre 1886 et 1914, selon des codes spécifiques qui devaient garantir « cachet et élégance ».comme nos figurants.
   
 Nos accompagnatrices ont pu elles aussi découvrir ses sites merveilleux, elles se sont même risqués à la marche dans la baie du Mont Saint Michel !!  
   
 
 Une originalité parmi tant d'autres.....
   
 .... sur le parcours des panneaux spécifiques les signalaient  

   
 

 L’histoire du château de Carrouges se déroule du XIVe au XXe siècles. D'abord place forte, assiégée par les Plantagenêt, reconstruite après la guerre de Cent Ans, le nouveau château fut remonté au XVe siècle par Jean Blosset, seigneur du lieu et grand sénéchal de Normandie, qui ajouta aux éléments d'origine une aile complète. Jean Blosset fit construire sur les prières de son épouse Marguerite de Derval, une chapelle qu’elle voulut placer sous le vocable de Notre-Dame-de-Bon-Confort et qu'il transformera en chanoinerie en 1493, juste après sa mort. Cette collégiale, fondée sous Louis XI, abrite maintenant le siège du parc naturel régional Normandie-Maine. 
   
  Des forteresses du Moyen-Age,datant des ducs-rois normands, aux riches demeures évoquant le souvenir de personnages célèbres, la Normandie peut s’enorgueillir de posséder un patrimoine architectural d’exception.  
   
 
 La Suisse Normande est à cheval sur les départements du Calvados et de l'Orne.Son nom provient du relief accidenté et verdoyant, avec des gorges sinueuses sculptées par l'Orne et ses mystérieux petits affluents entre Putanges-Pont-Écrepin et Thury-Harcourt. Les berges du fleuve offrent un relief escarpé et un espace forestier important, de nombreuses activités touristiques de plein air s’y sont développées : canoë, équitation, escalade, deltaplane, kayak, parapente, cyclotourisme route et vtt.
   
 Sur les collines, les champs, de taille modeste et pentus, sont très souvent bordés d'épaisses haies ou de murets en granit avec une végétation dense. Depuis les hauteurs, on a de superbes points de vues. Le Mont Pinçon, qui culmine à 345 m d'altitude, est le point le plus élevé de la Suisse normande. Les églises, maisons et corps de ferme y ont un style plus proche de ce que l'on trouve dans la Manche et en Bretagne (murs en granit ou schiste avec une toiture en ardoise ou schiste) que des colombages du pays d'Auge.  
   
 
 La Suisse Normande, c'est un paysage modelé par le temps et la géologie, un panorama sans cesse renouvelé qui offre une grande diversité de paysages.
Ses petits villages lovés au creux des vallons ou nichés à flanc de colline émaillent un décor à vous couper le souffle. Ses vallées profondes, ses abrupts versants, ses gorges et ses eaux vives sont à l’origine de l’appellation de « Suisse Normande » Située à une trentaine de kilomètres de Caen, cette région a été dessinée par les méandres de l'Orne qui ont entaillés les roches du massif armoricain, les plus vieilles de la Terre (800 millions d'années) ..
   
 A l'approche des ravitaillements il fallait quelques fois s'armer de patience, l'accès aux sites  pour nous faire découvrir le charme de la ville d'accueil avait du mal a absorber les 1200 cyclos.....     
   
 
 ... Nourrir une telle population relève de l'exploit que les 1500 bénévoles ont su maitriser durant cette semaine.... 
   
 Lieux de retrouvaille entre les touristes à vélo et les autres touristes!! avec toujours la camaraderie et la convivialité.  
   
 

 Le bonheur des anciens de voir passer ce long et interminable peleton tout en couleur, voyageant avec les maillots des régions qui défilaient durant des heures, une accueil chaleureux de toute une population amoureuse du vélo à voir les differentes décorations qu' arboraient les maisons, ronds points et espaces verts

   
   la suite du périple
   
suite