Sortie féminine

La Charteuse de Valbonne

Dimanche 2 octobre 2011

 

 Randonnée féminine organisée par Ghislaine Charton de la commission féminine du Codep 30
 
 
 C'est devant ce site fondé en 1204, la chartreuse de Valbonne est située au coeur d’un massif forestier exceptionnel en terres de garrigue.
Une communauté de moines suivant la règle de Saint Bruno vécut en ce monastère jusqu’en 1901. De l'église conventuelle à la chapelle des reliques, en passant du petit cloître au grand cloître et après la visite d’une cellule de moine, on peut imaginer ce que fut la vie des chartreux à l’intérieur du monastère et découvrir leur univers de silence et de solitude.que le rendez vous était donné.
   
 C'est la veille que toutes les féminines du club se sont retrouvées en improvisant un campement à l'heure du verre de l'amitié qui a  fait ressurgir les souvenirs des sorties et randonnées  2011.  
   
 
 Au petit matin, avec étonnement c'est plus de 40 personnes qui ont répondu présent à ce rendez- vous au grand étonnement de l'organisatrice, qui a eu pour effet afin d assurer la sécurité de former quatre groupes avec chacun un capitaine de route, qui amènera son groupe aux divers points de regroupements des visites, ainsi les groupes se doubleront, se croiseront, jusqu'au lieu du pique nique.
   
 C'est muni de la feuille de route que le groupe  s'est élancé sur le circuit à la découverte du programme de la journée qui fut riche en découverte.touristique. Village pittoresque de Saint Laurent de Carnoit dominant la vallée de la Cèze, au carrefour de la vallée et au départ de la forêt domaniale sur le site de la Chartreuse de Valbonne.
 
 

   
 
 Aiguèze. Un versant perché sur une falaise surplombant les gorges de l’Ardèche, l’autre tourné vers les vignobles des Côtes du Rhône... Le double visage de cette ancienne forteresse nous a séduit tant par sa simplicité que par son cadre exceptionnel.la forteresse d'Aiguèze (XIe-XIIe siècle) évoque les rivalités entre les barons d'Aiguèze, vassaux des comtes de Toulouse, et les comtes-évêques de Viviers. La concurrence entre ces deux grands seigneurs se termine lors de la croisade contre les Albigeois et la victoire du roi de France allié au Pape.
   
Le XIXe siècle est celui d'une relative prospérité agricole en polyculture et petit élevage. Une filature de soie s'installera sur la Roque surplombant l'Ardèche. À la fin du siècle, la crise du phylloxera anéantit le vignoble. Le début du XXe siècle a deux visages : Aiguèze paie un lourd tribut à la Grande Guerre : un tiers des hommes valides n'en reviennent pas. Mais grâce notamment au mécénat de Mgr Fuzet, archevêque de Rouen et enfant du pays, Aiguèze change tout en conservant son caractère médiéval : autour de 1915, plantation de platanes, aménagement du jeu de boules, rénovation de l'église (clocher octogonal devenu gothique, fresques néo-gothiques de la nef), restauration de "l'Escalo", chemin qui descend du "Castelas" jusqu'à l'Ardèche où se dressent les ruines de Borian, un ancien hameau de pêcheurs. Et depuis 1905, un pont suspendu par-dessus la rivière, au quartier de la Blanchisserie, relie Aiguèze à Saint-Martin-d'Ardèche.  
   
 
 La montée sur le Garn charmant petit village situé entre deux rivières : l'Ardèche et la Cèze. Venez flâner à travers ses maisons en pierre, dans ses vieilles rues. Pour les amateurs de la marche, prenez le GR4 et d'autres petits sentiers afin de découvrir la garrigue environnante.qui nous fera passer devant Orgnac-l'Aven. situé au sud du département, voici un site touristique à voir absolument. Labellisé "Grand site de France", l'Aven d'Orgnac est la plus importante des grottes de l'Ardèche.

 
   
 Moment de convivialité l'heure du pique-nique au village médiéval de Montclus..

 

 
   
 
 Le village de Montclus est un superbe site classé situé sur un méandre de la rivière la Cèze. De belles maisons rurales et d'étroites ruelles donnent à ce village un cachet exceptionnel. C'est dans ce cadre que se déroule la Fête Médiévale. c' est ici que sera offert par le Codep 30 le verre de l'amitié le dessert ,le café et quelques spécialités maison!!!!
   

 Monsieur le Maire en personne est venu féliciter l'organisation pour avoir fait découvrir sa commune ainsi que la gente féminine pour leurs efforts de la journée qui n'est qu'à mi parcours,  du village il ne reste du passé que les vestiges d'un ancien monastère bénédictin troglodytique ainsi que la tour carrée du château Le village médiéval existait déjà avant le XIIIe siècle. En 1263 fut fondée une abbaye au nom de Mons Serratus. En 1275 fut construit un château dont il ne reste que le donjon carré. Plus tard, a été construit le Pont du Moulin enjambant la Cèze..de profiter du court moment de détente  dans ce cadre au cachet exceptionnel.


 
   
 
  La photo souvenir avec Le maire de Montclus.
   
  Moment de détente
 

 
   
 

 
   
 
 
   
  La suite du parcours
 
 Goudargues.Après une présence romaine, les moines d'Aniane fondèrent en l'an 800 une abbaye bénédictine autour de l'étang de gordanicus alimenté par des sources. C'est autour de cette abbaye que naquit Goudargues. L'histoire de Goudargues a toujours gravité autour de son église et de son abbaye objet de querelles religieuses qui ne s'achevèrent qu'au 18e siècle. La "Venise Gardoise" : voilà comment est surnommé le village de Goudargues. Les visiteurs prendront plaisir à s'installer à l'ombre des platanes centenaires, à déambuler dans ses ruelles paisibles, et se rafraîchiront à la fontaine
   
  La Roque sur Cèze fut construite sur un piton rocheux afin d'assurer sa sécurité. La partie la plus ancienne se trouve entre le château et les tours de fortifications.

Le château, qui date du XIIe siècle est une propriété privée qui ne se visite pas. On sait peu de choses sur son histoire. Le château fut brûlé en 1573 par les Huguenots et fut abandonné à la fin de XIXe siècle. La chapelle romane qu'il possède a été vendue par la commune en 1955.
A l'époque médiévale fut construit le pont qui enjambe la Cèze et qui est dénommé Pont Charles Martel.

En 1790, le village dépend de l'Evêque d'Uzès.

En 1883, construction de l'église actuelle, au bas du village.

En 1958, La Roque est inscrit à l'inventaire des sites de France.

En 1993, Les Cascades du Sautadet et plus de 400 hectares de la commune sont déclarés site classé.
 
   
 
 La Ceze a creusé des chenaux et des cavités qui finissent par se rejoindre et forment des crevasses dans lesquelles la rivière s'engouffre. Les éléments les plus spectaculaires sont les marmites de géants. Ce sont des cavités cylindriques (certaines ont quelques mètres de diamètre) creusées dans le lit rocheux de la rivière par le mouvement tourbillonnant des galets.Ces roches calcaires ont 5 millions d'années.

Cet ensemble est un site classé en zone naturelle, exceptionnel mais aussi dangereux.suivre les consignes de sécurité sur les panneaux à l'entrée du site.
   
 nous retrouvons la chartreuse de Valbonne, tous les groupes sont rentrés, après une petite récupération la clôture de la journée se fera  par la visite guidé de La chartreuse.   
   
D'autres photographies de Jean Claude Hesse.  Celle de Marcel