Brevet des Monts du Velay

Samedi 9 et dimanche 10 juillet 2011

C'est le groupe cyclo du Puy en Velay qui accueillait les participantes et participants de l'organisation 2011, 219 km et 4177m de denivelé,   un bon programme qui n'a pas effrayé nos cyclotines qui sont venues acomppagner nos cyclos.“La Vallée”, par delà les Monts du Devès, de l'autre côté, sur “Les deux Monts”, l'assaut des sommets du Velay et des Cévennes proches est au programme. Les sommets apparaissent au loin et deviennent vite impressionnants au fur et à mesure que l'on s'en approche. Les vallées profondes se succèdent. Au cœur de la montagne. Parcourir les volcans éteints du Velay relève d'une réelle performance sportive.

 C'est au camping municipal d'Aiguilhe aux portes du Puy en Velay à 200m de la permanence de l'organisation que les préparatifs et les anecdotes de la journée ont égayé les soirées du groupe en toute simplicité et convivilailté autour de  la table commune.
   
 Le plus beau livre d'histoire et de géographie c'est bien notre vélo qui nous permet lors de nos déplacements de découvrir au grè des kilomètres l'histoire et la géographie des régions que nous découvrons,  aujourd'hui c'est les Mont du Velay et de la Ville du Puy en Velay.  
   
 
 Comme dans d'autres manifestations des membres de l'USP le Pontet était réuni avec Cyclo Evasion. Nous profitons de cette journée pour décourvrir les sites touristiques qui nous entourent.
   

 Le Rocher Corneille avec la statue de Notre-Dame de France: De la plateforme on a une belle vue sur les toits rouges de la ville. Le Rocher est surmonté d'une statue de la Vierge Marie, qui mesure plus de 16 mètres et pèse 110 tonnes, peinte en rouge. Elle fut érigée en 1860 avec la fonte de 213 canons venant de la prise de Sébastopol en 1855 pendant la Guerre de Crimée et donnés par Napoléon III.

Au dire du guide, la première légende qui dit que le sculpteur s'étant trompé de bras pour l'enfant s'était sucidé, en vérité le fait que l'enfant se situe sur le bras droit est dù à ce que s'il s'était trouvé sur le bras gauche il aurait caché le visage de la vierge avec son bras qui bénit la ville, le sculpteur est bien mort dans son lit plusieurs années plus tard .

 
   
 
 

La cathédrale Notre-Dame-de-l'Annonciation du Puy-en-Velay est un monument majeur de l'art roman et de l'Occident chrétien. Elle a été érigée en basilique mineure par bref de Pie IX, le 11 février 1856.Une Vierge noire, objet de nombreux pèlerinages au cours des siècles, trône sur un maître-autel baroque. L'actuelle effigie remplace celle qui aurait été offerte par Saint Louis à son retour de la croisade d’Égypte, et qui fut brûlée lors de la Révolution française.La cathédrale fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1862 .....

 

 

   
 ......Elle a été inscrite en 1998 sur la liste du patrimoine mondial par l'UNESCO au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France. dont la statue en bois est le point de départ du Puy en Velay.  

   
 
 L'origine géologique du rocher Aiguilhe sur lequel se trouve la chapelle, n'est comprise que depuis 1963, suite à l'éruption du volcan Surtsey en Islande. Il est le résultat de la création d'un volcan sous une couche d'eau. La forme élancée du rocher, de 85 mètres de hauteur, a donné son nom à la localité blottie à ses pieds. Au Xe siècle Gothescalk, l'évêque du Puy, fit ériger la chapelle dédiée à Saint-Michel au retour d'un pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle, pour accomplir un vœu. Inaugurée en 972, elle consistait, à l’origine, en une chapelle quadrangulaire dotée de trois absidioles. Au milieu du XIe siècle, l’édifice fut agrandi par l’ajout à l’ouest d’un clocher, inspiré de celui de la cathédrale du Puy, et d’une nef. Plus tard enfin, à la fin du XIe siècle, l’absidiole sud fut démolie pour, d’une part, faire place à une construction à l’usage du prêtre desservant, et d’autre part, réunir, en un édifice d’un seul tenant, la chapelle quadrangulaire primitive et la nef nouvellement ajoutée.
   
 Le porche situé derrière ce portail, et couvrant sept marches supplémentaires, conduit à une façon de déambulatoire semi-elliptique, qui, s’appuyant sur des colonnes monolithiques, entoure une petit vaisseau central voûté en berceau. Quant à l’oratoire carré primitif, il se présente, à droite du porche, comme un étroit réduit carré surmonté d’une voûte en arc de cloître et orné de fresques du Xe siècle, restaurées en 2004, dont un Christ en majesté au haut de la voûte et une série de figures auréolées en contrebas. Derrière une grille, on peut admirer aussi un trésor découvert lors des travaux de restauration en 1955, comprenant un christ reliquaire, un coffret en ivoire byzantin du XIIe siècle et un autre reliquaire du XIIIe. Les vitraux ont été remplacés lors de ces mêmes travaux. La chapelle est un bijou d'architecture. On y accède au bout d’un cheminement d’accès comportant 268 marches.  
   
 
 Déjà attestée en Velay au XVIe siècle, la production de dentelle périclita quelques temps au XVII° siècle, suite à un arrêt du Parlement de Toulouse l’interdisant. Le jésuite Jean-François Régis ayant contribué à son rétablissement, il fut consacré saint patron des dentellières.La dentelle redevint florissante sous Colbert, lorsque fut fondée l’institution des demoiselles de l’instruction ou « béates » qui apprenaient notamment l’art dentellier aux jeunes filles. Après les aléas de la Révolution, la dentelle connut au XIX°, un nouvel essor.
Vers 1860, on comptait, en Haute-Loire, 130 000 dentellières pour 300 000 habitants !
Après 1900, la dentelle à la main décline, concurrencée par la mécanisation. Mais grâce aux efforts de Théodore Falcon, qui crée à Craponne une fabrique qui compte jusqu'à 1400 ouvrières, et qui part à la recherche de dentelles de toute époque et incite les dessinateurs à se renouveler, la renommée des centres dentelliers de Craponne et du Puy-en-Velay est connue dans le monde entier.
Avec la création du Conservatoire Départemental de la Dentelle à la Main, et du Centre d’Enseignement de la Dentelle au Fuseau, la dentelle du Velay a perduré.

   
 

La lentille verte du Puy est une spécialité du Puy-en-Velay. Elle bénéficie d'une appellation d'origine contrôlée depuis 1996[1], et d'une AOP (Appellation d'Origine Protégée) depuis 2008. Elle est produite dans une zone bien délimitée, située en Haute-Loire sur les plateaux du Velay (altitude : 600 à 1 200 mètres). Il y règne un microclimat unique : la lentille souffre du froid en début de croissance et profite d'un ensoleillement exceptionnel en été, accélérant sa maturation.La lentille verte du Puy est cultivée à partir de semences de la variété Lens esculenta puyensis, ainsi dénommée par la botaniste russe Helena Barulinda en 1930 en référence à la ville d u Puy, déjà connue à l'époque pour produire des lentilles de qualité exceptionnelle du fait de son terroir. la culture s'effectue selon des méthodes traditionnelles, autrement dit ni engrais ni irrigation. Les semis ont lieu de mars à avril et la récolte du 1er au 15 septembre.

La plus ancienne trace écrite connue de la culture de lentille dans le Velay remonte à 1643 dans les "mémoires pour l'histoire du Puy en Velay" d'Antoine Jacmon. Il y relate les mercuriales successives des "lanthiles".

Cependant, la découverte en 1928 à Saint Paulien d'un vase en terre cuite contenant un mélange de graines diverses dont des lentilles semble attester de la présence de cette culture dès l'époque gallo-romaine.

 

 

 

 

 
 
 Secteur sauvegardé de 35 hectares où sont protégés les éléments architecturaux des anciennes demeures, ornées de tourelles, de portes sculptées et de fenêtres à meneaux. L’ ensemble est mis en valeur par un éclairage de style approprié, agrémenté par des travaux d’urbanisme, des rénovations de quartiers entiers, des décorations florales. Enfin,  une visite ne saurait être complète sans la découverte des remarquables collections du musée Crozatier.Fière de ce prestigieux passé, la cité n’entend pas s’y laisser enfermer.ses richesses en font une base idéale pour découvrir une région offrant toute la panoplie des loisirs de pleine nature mais aussi une certaine idée de la qualité de la vie, à l’abri de la pollution ou des grandes concentrations estivales, patrie du champignon et des fruits sauvages. le Puy en Velay est avant tout un site exceptionnel. Préservée des atteintes du temps, la ville réserve bien des surprises aux visiteurs.
    Samedi  

 

Samedi
Dimanche