Concentration du Roc de Gachonne

Dimanche 20 mars 2011

Ouverture de la saison cyclotouriste 2011

 

En 1943, Monsieur Georges ARTRU, pâtissier de son état, appartenait au club des Cyclo-Touristes de Montpellier. Il eut l'idée d'inviter ses collègues à venir déguster des gâteaux à Calvisson. La concentration du Roc de Gachone était née. Elle s'est perpétuée jusqu'à nos jours sans interruption. Elle rassemble chaque année les cyclos et cyclottes, venus de toute la région, pour manger en toute amitié, des grillades et le gâteau des Rois, sur le roc.Avec La concnetration du Mas de la Barque, ce sont deux manifectations qui font partie du patrimoine historique du cyclotourisme Gardois

C'est un endroit étonnamment reposant et agréable qui culmine à 167 mètres vous offrira une vue imprenable sur toute la plaine. le Roc de Gachonne, hérissé de ses    3 moulinsDu quatrième il ne reste que le socle. Malheureusement aucun des trois aujourd'hui ne prend plus le vent...

 
 Les concentrations ont pour but de regrouper tous les adeptes de cyclotourisme  dans la pure tradition   la différence avec une randonnée c'est que chacun décide de son parcours pour atteindre le lieu du rendez vous pour passer un moment convivial entre amis(es) ......
   
 ....c'est ce rituel que nous faisons depuis plusieurs années, le départ matinal pour ce début de printemps, un parcours aller retour qui oscillera entre 90 et 120 km pour certain.  
   
 
 Si le parcours ne relève pas d'une grande difficulté, il faut jouer avec la météo qui souvent avec le vent nous donne des ailes pour l'aller mais qui devient une contrainte pour le retour.
   
 La seule difficulté qui s'est améliorée avec le temps, c'est l'ascension du roc de Gachonne où le chemin de terre est de moins en moins  caillouteux mais quel plaisir une fois arrivée surtout quand le beau temps est de la partie avec une vue exceptionnelle sur la plaine de la vaunage La Vaunage est une combe creusée dans le plateau des garrigues, finissant où coule le Rhôny. Cette dépression, encadrée de collines en amphithéâtre dépassant légèrement par endroits les 200 mètres d'altitude à l'ouest et au nord (point culminant situé sur le plateau de la Liquière à 215 mètres ; point le moins élevé, sortie du Rhôny au Pascalet près de Vergèze, environ 20 mètres) et aux pentes abruptes, est quasiment fermée. Elle ne communique facilement avec l'extérieur que par trois  passages : l'un au nord-est, vers Nîmes, au col de Caveirac. Le second se trouve au sud, vers Vergèze et la plaine du Vistre, en direction de la mer, par lequel  s'échappe le Rhôny. Enfin au sud-ouest, en direction de Sommières, peu après le village de Congénies.   
   
 

 Moment solennel, avec le discours de bienvenue et l'hommage aux  amis(es) disparues) comme pour notre club celui de Fernand Musial fidéle à ce rendez vous qui nous a quitté en novembre dernier. La journée se continuera autour  du pique nique et des grillades, à ce sujet, si les organisateurs veulent perpétuer cette tradition, il faudra certainement revoir le tarif de la prestation car à ce tarif cela devient lucratif.

   
 Notre doyen du club André Astier qui cette année fêtait sa 29ème participation.  

   
 
 Notre retour c'est fait par la voie verte du vaunage lieu paisible pour randonner hors de la circulation ......
   
 ....que la groupe affectionne de plus en plus , un moment de répit avant l'ascension de la côte de Clarensac qui nous fera apercevoir en ligne d'horizon nos Cévennes qui nous guidera jusqu'à notre retour. la saison 2011 vient de débuter.